Print Friendly, PDF & Email


  |   Historique du PAL

En 1951, Givisiez fut l’une des premières communes du canton, voire du pays, à se doter d’un Plan d’aménagement local (PAL). Etabli sous l’égide d’un syndic clairvoyant (Robert Stalder, 1902/1988), ce document eut force de loi jusqu’en 1978 et ses options essentielles demeurent valables. Il dessinait déjà le pourtour de la zone industrielle et fixait de façon relativement restrictive le gabarit des immeubles d’habitation. Ainsi, tout en contribuant à l’essor économique régional, Givisiez évita le développement incontrôlé que d’autres quartiers ou villages connurent durant les décennies euphoriques d’après-guerre. Un tracé d’autoroute combattu et imposé, la semi-autoroute, la route cantonale, la voie ferrée, un gazoduc et plusieurs lignes électriques aériennes à haute tension furent cependant autant d’obstacles autour desquels s’articula non sans difficultés l’aménagement communal.

Le PAL de 1978 façonna le Givisiez d’aujourd’hui (800 habitants en 1978). Ainsi se développèrent notamment les quartiers de La Faye (Est), Fin de la Croix, Beauséjour-Sud 1, Tiguelet, Mont-Carmel et La Faye (Ouest), ainsi que les zones industrielles 1-2-3 et la zone administrative de Bellevue. Parallèlement, la commune s’organisait et s’équipait en conséquence, tant sur les plans administratif, scolaire, édilitaire et technique, qu’en ce qui concerne la vie sociale, culturelle et sportive de ses habitants.

Une révision générale du PAL fut approuvée en 1997 : peu de nouvelles zones à bâtir (Beauséjour-Sud 2), une meilleure utilisation des sols déjà affectés, le réaménagement routier du centre-village et l’attribution de degrés de sensibilité au bruit en sont quelques caractères essentiels. Enfin, quelques modifications intervenues en 2004 adaptèrent ce PAL aux nécessités du développement communal, essentiellement dans le secteur de La Chassotte et du centre-village.

Une nouvelle révision générale du PAL fut mise en consultation et à l’enquête publique, successivement en mars 2015, en septembre 2015 et en janvier 2016, notamment pour l’adapter au nouveau droit cantonal sur l’aménagement du territoire et les constuctions (LATeC) et le rendre compatible avec le projet d’agglomération (PA2) et la nouvelle loi fédérale sur l’aménagement du territoire (LAT), entrée en vigueur le 1er mai 2014.

Le PAL de Givisiez est actuellement en attente de l’approbation par la Direction de l’aménagement, de l’environnement et des constructions (DAEC).